18 février 2009

Les apiculteurs du Lot et Garonne Boycottent la pollinisation du colza de semence Syngenta

Communiqué de Mr Bertrand Auzeral (Apiculteur professionnel)

Bonjour chers collègues,
Je fais partis du conseil d'administration du syndicat de l'Abeille Gasconne. En fin d'année 2008 un technicien de la société "Epis de Gascogne" dépendant du groupe Syngenta, est venu demander à notre présidente, Jaqueline Gastal, un milliers de ruches pour la pollinisation des colza semence en Lot et Garonne. Pendant la conversation elle lui demande d'où viennent les semences. Le technicien lui répond alors que c'est Syngenta qui leur délivre. Jaqueline lui explique le différent, et non des moindres, que nous avons avec le maïs Cruiser de chez Syngenta. Elle conclu la conversation en lui indiquant que personnellement elle ne polliniserait pas, et qu'elle ferait passer le message à ces adhérents pour en faire autant et boycotter Syngenta.
Ces jours derniers, je fais passer un mailing à tous mes agriculteurs clients de pollinisation. Sur celui ci je fais paraître que cette année je ne livrerais aucune ruche sur le colza semence sous contrat avec la société Syngenta.
Suite à ce courrier, un de mes clients se mets rapidement en contact avec moi pour en savoir plus. Après explication, celui ci comprenant tout à fais notre démarche, me demande de lui faire parvenir une lettre relatant les fais, et que ce dernier la ferait passer à l'Epis de gascogne. De plus il me demande d'avoir d'autre courrier (similaire au miens) de mes collègue de manière à faire pression sur Syngenta.
Nous pourrions tous en faire autant, et cela peut engendrer l'effet boule de neige!!!!!!!!!!
Mon argument premier, et je pense que vous me rejoindrez, c'est de ne pas laisser Syngenta faire du bénéfice avec la multiplication de son colza, et de l'autre les laisser détruire nos abeilles avec le maïs Cruiser!!!!!!
Gagner peut être 40€/ruches, pour que d'un autre côté ils nous tuent la moitié du cheptel, si se n'est plus, et non, je ne suis pas d'accord!!!!
Donc je vous joins ma lettre de confirmation, pouvez vous faire suivre ce mail? Merci beaucoup d'avance, en vous souhaitant une bonne saison apicole.
Meilleurs sentiments
Bertrand Auzeral


Monsieur,
Suite à notre conversation téléphonique, je viens vous confirmer que je ne livrerai pas de ruches pour la pollinisation de votre colza semence, pour lequel vous êtes en contrat avec la société Syngenta.
Vous n’êtes pas sans ignorer que les apiculteurs Français et Européens se battent depuis de nombreuses années contres les firmes phytosanitaires produisant des insecticides neurotoxiques systémiques utilisés dans l’enrobage de semence et notamment sur maïs, blés, tournesol,etc..
Après avoir obtenu l’interdiction du Gaucho et du Régent, ils voient apparaître sur le marché une nouvelle substance nommée, commercialement parlant, « Maïs Cruiser », produite par la société Syngenta. Ce produit a d’ailleurs été interdit l’année dernière dans plusieurs pays Européens et non des moindres : Allemagne, Slovénie, Italie où il a causé la mort de plus de 50.000 ruches. Je vous invite à consulter le site internet de Syngenta et lire les précautions et recommandations édictées par la firme elle-même sur les effets dangereux de son produit.
Le Ministre de l’Agriculture Français, malgré la mise en garde des instances nationales apicoles et environnementale, a décidé de renouveler en expérimentation l’autorisation de mise sur le marché dans six régions françaises.
Opposé à cette décision, je rejoins la préoccupation de tous mes collègues apiculteurs et décide de boycotter la firme Syngenta en ne fournissant aucune ruche pour la multiplication des semences colza fournies par celle-ci.
Il serait aberrant de notre part de permettre à Syngenta de faire des bénéfices d’un côté grâce à leur colza, et de laisser détruire nos abeilles par la suite avec le maïs Cruiser !!
La survie et la santé de nos abeilles est gravement menacée, mais qu’en est-il de la santé humaine ?
Bien entendu, cela n’enlève rien à la coopération que nous avons ensemble, il ne s’agit pas pour nous d’opposer les apiculteurs aux agriculteurs, bien au contraire.
Nous sommes complémentaires, nous avons besoin les uns des autres, mais j’espère que vous comprenez notre combat.
Je reste toujours à votre disposition pour vous apporter des ruches en pollinisation, à condition que vos cultures ne contiennent pas de substances neurotoxiques directes ou indirectes (rémanence des matières actives dans le sol), susceptibles de tuer mes abeilles.
Comptant sur votre compréhension, je vous prie d’accepter l’expression de mes meilleurs sentiments.

Aucun commentaire: