13 mai 2010

Dernier coup de gueule...

Après mon analyse du rapport de l'OPESC
par Maurice COUDOIN

De par le "profil bas" qu'ils ont toujours adopté, bon nombre d'apiculteurs portent une large part de responsabilité dans la considération qui nous est accordée. Nous sommes en quelque sorte des citoyens de seconde zone et bon nombre d'entre nous se complaisent dans cette situation ; dont acte....

Selon ce rapport, il ressort que la fréquence des cas de cancers dans le monde agricole, en constante augmentation, serait due essentiellement à deux facteurs :

- les émanations du gazole respirées par les agriculteurs tractoristes d'une part...

- l'exposition aux rayons ultraviolets d'autre part..

De l'incidence de l'emploi des pesticides, point n'est question. Là, le dit rapport ne nous apprend rien, nous savons tous, nous les apiculteurs, qu'en aucun cas un insecticide peut détruire l'abeille...

En conséquence, veuillez placarder le présent avis à la population...

à compter de ce jour :

article 1 : seule l'utilisation des tracteurs à pédales reste autorisée...

article 2 : le port de la bourqua devient obligatoire sur l'ensemble du territoire national, y compris pour la gens masculine de la population.

article 3 : l'accès des plages sera désormais interdit à toute personne qui ne sera pas totalement embourquadée...

A noter que, une fois de plus, les apiculteurs apparaissent comme des précurseurs géniaux puisque la bourqua blanche, ils la portent depuis belle lurette...

L'ennui dans cette affaire de pesticides : c'est qu'ils sont aussi amenés à porter le chapeau...

Et pour conclure :

à l'occasion des prochaines élections : présidentielles, députationnelles, (avez-vous remarqué que dans député il y a pute) sénatoriales, ne votez pas bottez !!! Bottez leur les fesses afin que le trou du cul leur pèle jusqu'à leur dernier jour...

2 commentaires:

estienne51 a dit…

Et oui les agris ont plutôt moins de cancers que le reste de la population.On dirait que cela vous gène!!
J'ai lu le rapport de 195 pages et il est nulement question d'augmentation de cancer chez les agris,les plus exposés restent les viticulteurs et les arboriculteurs.
Au fait es ce que les apis portent masques et gants lorsqu'ils traitent"chimiquement"les parasites des rûches et abeilles?

Pour finir je vous propose de lire le lien suivant(s'il passe),vous verrez que tous les apis ne sont pas aussi obtus que vous

http://www.api-connaissance-sanitaire.fr/Borneck2.pdf

samuel a dit…

les agri ont plutot moins de cancers mais quant est-il de parkinson ou d'al zheimer
http://environnement.doctissimo.fr/proteger-la-terre/pesticides/Parkinson-les-pesticides-doublent-le-risque.html
d'après ce site, l'utilisation de produits phyto doublerais le riques, te la MSA reconnaitré meme la maladie comme " maladie professionnelle agricole"...
le port de gants et de masque lors des traitements apicoles fais partie du protocole, aprés chacun est maitre chez soi.
toujours le rapport des confrères jurassien, qui ne concerne que l'apiculture américaine; rien qu'a voir l'état des ruches que l'ont a pu voir lors du reportage d'arte il faut pas s'étonner des pertes qu'ils ont: les cires des cadres toutes plus noires les unes que les autres ( ca reviens a ne pas changer de draps pendant 5 ans voire plus). et si ils arrêtais de traiter les ruches en préventifs avec des antibiotiques peut etre qu'elles auraient un peu plus de défense immunitaire.