17 mai 2010

Fongicide sur blé - suite...

Bonjour,
nous suivons les cours au rucher école et recevons vos messages très intéressants.

Si cela peut vous aider ou donner des pistes, nous avons remarqué un nombre important d'abeilles mortes (issues d'essaims sauvages) seulement le lendemain d'un traitement fongicide sur blé;
produits utilisés : "opus" et "comet" de chez BASF.

Apicolement,
Cécile et Nicolas.

17 commentaires:

estienne51 a dit…

Décidément certains apiculteurs ne sont pas doués.
Les abeilles ne vont pas sur le Blé surtout à cette époque.
Avant d'écrire n'importe quoi il serait bon de vous renseigner.

jffage@yahoo.fr a dit…

A l'apiculteur trop doué. Avis aux réponses courtoises. Il vaut mieux dès fois se tromper, que de n'avoir rien à dire avec agressivité.

A coté de mon rucher touché par la mort des nymphes à Labretonie il y a eu un traitement similaire vers le 13/04/2010. L'agriculteur m'a dit qu'il avait mélangé les produits OPUS et COMET pour traiter les blés.
Sans être doué je sais que les abeilles ne suivent pas les routes.
Des professionnels ont soulevé le jour de la venue de l'AFSSA le problème des fortes chaleurs sur cette période, ce qui pourrait avoir constitué des brouillards sur les champs lors des traitements fongicide sur colza et "blé".(non pas de cendre!rigolo)

Jean-François FAGE

estienne51 a dit…

Pas facile de garder son calme par ces temps "d' inquisition agricole" car si les abeilles disparaissent,nous agriculteurs, sommes forcément les coupables.
J'ai bientôt 50 ans ,les mélanges de fongicides sur céréales ,je les pratique depuis toujours et il se trouve que je suis trois fois voisins de rûchers(à moins de 50 m). Les apiculteurs, que je connais très bien ,ne m'ont jamais fait part de problèmes particuliers tel que ceux raportés sur le site"Abeille Gasconne".
Je suis producteur de semence de légumineuses,donc les abeilles me sont utiles et ne sont pas des ennemies.
Contrairement à mes voisins, j'ai l'impression que certains apiculteurs de ce site manquent d'honnèteté et de rigueur professionnelle.
Désolé mais je dis les choses comme je les ressent.

COUDOIN a dit…

Si, je vous assure Monsieur Etienne du 51, les abeilles vont parfois sur le blé, vont beaucoup sur le maïs ce qui a été longtemps démenti par l'AGPM ; jusqu'au jour où ...
Quant au colza, quand elles ramènent des pelotes de pollen de colza,quand elles remplissent deux hausses de miel de colza avant que les butineuses disparaissent, elles les ont butinés sur le colza...
Et pour faire bonne mesure: sachez que vos céréales enrobées à l'Imida-clopride nous causent beaucoup de tort..
Votre rideau de fumée ne vous cache plus, et toutes vos dénégations n'y pourront rien changer...
Quelles sont vos connaissances en matière d'abeilles ?
COUDOIN Maurice.

estienne51 a dit…

Mr Coudoin

En parlant de "rideau de fumée",retirer vos lunettes "fumées" le premier et ont causera ensuite.
Je vous redis que les abeilles ne vont pas sur le Blé"surtout à cette époque".
Le seul et rare cas ou l'on peut voir des abeilles sur du Blé,c'est lorsque des pucerons des épis produisent ce que l'on nomme du"mièlat" attractif pour les abeilles.
Dans tout les cas ce n'est pas au 13 Avril,comme le rapporte Mr Fage,que les blés sont épiés et au stade grain laiteux,moment où les pucerons produisent le mièllat.
Le Mais et le Colza ne sont pas pas du Blé!!!

Avant hier,en me promenant le long d'un champs de Blé voisin d'une parcelle de Colza encore en fleur,j'ai remarqué quelques abeilles qui butinaient du Résédat entre ces deux parcelles.
Bien sûr aucunes abeilles dans le Blé mais plus étonnant pas d'abeilles non plus dans la Colza !!! comment expliquez ous cela?,j'ai cultivé du Colza 3 années de suite et je ne voyais jamais d'abeilles dessus,même avec des rûches à proximité,mes voisins apiculteurs l'ont également remarqué et produisent moins de miel de Colza depuis plusieurs années alors que leurs surfaces ont considérablement augmenté.Ce n'est pas moi qui l'invente et si je ne suis pas apiculteur et spécialiste des abeilles,je suis tout de même agriculteur , tous les jours dans les champs et les observations ne manquent pas.
Si vous êtes mécontent des pratiques agricoles(qui respectent la réglementation en vigeur,avec des produits homologués)achetez des terres ,cultivez les à votre manière,semer des plantes méllifères et fichez nous la paix.
Ce n'est pas en accusant sans cesse l'agriculture que vous réglerez vos problèmes,le Gaucho et Régent ne sont plus enrobés sur les semences de Tournesol et MaÏs et malgré cela le nombre de colonie d'abeilles ne remonte pas vraiment!!!

JF FAGE a dit…

Court estienne couourt...
Pas de temps à perdre et d'énergie avec vous (désolé).
Vos messages sont très rigolos.
Continuez comme ça, vous nourrissez en donnant de l'énergie aux bonnes causes.
Adioux.

estienne51 a dit…

@ Fage

Apparemment les arguments vous font défaut!
Pesticidement votre.
l'agri du 51

COUDOIN a dit…

des arguments, les Apiculteurs n'en manquent pas ; ce sont les abeilles qui manquent.

Les abeilles ne vont pas sur le blé, "surtout à cette époque" donc, parfois elles y vont. C'est Etienne qui le dit.

Lorsqu'Etienne promène son B 52 (atomiseur) par forte chaleur, il se forme comme un nuage toxique au dessus du champs traité et même à côté, jusque dans la maison de ses voisins apiculteurs, ceux qui sont si gentils. Et si l'abeille traverse le nuage, grave!!!

Les abeilles ne butinent pas sur le colza, la preuve : ses voisins apiculteurs font moins de miel de colza, mais ils en font ; c'est Etienne qui le dit...

Certains pesticides (le mot me plaît)peuvent avoir un effet répulsif, j'ai dit : ré-pul-sif...
donc les abeilles travaillaient sur le colza, Etienne est passé avec son B 52 et les abeilles survivantes sont parties se réfugier sur le réséda...

Quan ses voisins apiculteurs font moins de miel, Etienne perd quelques quintaux de récolte, les quintaux qui assurent le bénéfice. Donc Etienne se tire une balle dans le pied...

Le Gaucho et le Régent ne sont plus utilisés sur Tournesol et Maïs ; oui mais ils sont employés sur céréales et vu la rémanence, l'année suivante : bonjour les dégâts... Et Etienne s'étonne que le nombre d'abeilles ne rémonte pas ; pas moi...

estienne51 a dit…

@Coudoin

Alors on s'ennerve,c'est bien,c'est bon signe.
Votre fixation sur les pesticides vous aveugle complètement mon pauvre Monsieur.

Pour preuve,vous commentez mes dires à votre manière,c'est pas gentil tout cà mais bon je commence à être habitué.

Assez dicuté,je vous propose de lire un texte provenant de certains de vos confrères du Jura,eux au moins ne sont pas "pesticidophobiques".

http://www.api-connaissance-sanitaire.fr/Borneck2.pdf

samuel a dit…

parlons des pesticides, je ne pense pas que les protocoles d'utilisation des fongicides et autres ( décris sur les bidons) autorise de les mélanger entre eux.
il a même été reconnu récemment que cela créer des mélanges explosif.....
si vous faites ce genre de pratique depuis "toujours" (plus ou moins 30 ans donc) il ne faut pas s'étonner du déclin de l'apiculture en 30 ans.
Si ce n'est pas le produit en lui même ce sera le mode d'application, avez- vous déjà mis la main a la sortie de l'atomiseur?? rapportez a l'échelle de l'abeille, imaginez les dégâts. alors une application en pleine journée sur une floraison de colza.....
il faut aussi savoir que les abeilles vont chercher de l'eau très tôt le matin et tard le soir, les gouttelettes de pesticides sont donc un manne providentielle.
cela dit les pesticides ne sont pas forcément à éliminé puisque l'on est passé de 10 quintaux/ha au début du siècle a 100 quintaux/ha de nos jours.
Les abeilles ne vont pas sur les colza soit, vous habité peut être dans la marne ( etienne 51?), je connais un apiculteur professionnel dans l'Yonne ( département voisin)
qui ne fais plus non plus de miel sur le colza car les variétés ne sont plus les même,en effet ce sont des variétés destinée a la production de biocarburant, encore une belle aberration...
et les plantes mellifère des jachères fleuries, depuis quant les cosmos sont-ils mellifère??
les confrères du jura quant à eux parlent surtout des problèmes rencontré aux états unis.
le mélange des pesticides avec certains produits de traitements apicole ne fais pas bon ménage, le coumaphos en premier ( il est interdit en france soit dit en passant)

salutations

estienne51 a dit…

@ Samuel

Enfin une personne sensée avec qui on peut discuter.
Pour tous les mélanges que les agris font et que ce soit pour les fongis,desherbants et insecticides,il y en a des autorisés et des interdits.
Les plus connus" des interdits" sont le mélange de certains fongis avec des insecticides du Colza.Bien sûr,certains ne respectent pas forcément la règlementation mais vu les sanctions que cela engendre je ne pense pas que beaucoup d'agris face les malins.
La pression à la sortie des buses est bien trop basse pour blesser une abeille,autour de 2 kg et les rampes sont au minimum à 50 cm de la végétation,si c'était dangereux pour les abeilles cela le serait encore plus pour les plus petits insectes et en particulier les pucerons,et si c'était vraiment le cas il y a longtemps que l'on utiliserait plus d'insecticides!!

Pour les variètés de Colza,depuis plus de 10 ans ce sont des double zéro ce qui veut dire sans glucosinolate(certainement moins appétant pour les abeilles) mais les variètés sont les mêmes pour la filière huile et la filière agrocarburants.
Pour les jachères fleuries je ne suis pas compétent par contre je produit de la Camèline(sans traitement mais pas en AB)qui le serait .
Cordialement l'agri du 51

samuel a dit…

c'est bien il faut planter des fleurs :)
Il y a donc des mélanges autorisés, jusqu'au jour ou on s'apercevra du problème ( on ne citera pas le chlordécone).
il n'y a peut être pas beaucoup d'agri qui font les malins, mais il y en a toujours qui vont acheter leur produits phyto en espagne alors qu'il sont interdits en france. Après il est toujours plus économique de faire un passage plutôt que 2, d'où les mélanges, les techniciens eux mêmes le conseille...
la pression des rampes n'est certes pas très élevé mais celles d'un atomiseur dans un verger... et oui les traitement bio pour coller les pucerons pendant la floraison ( soit disant a base d'huile et d'argile), colle aussi les abeilles, et tout le reste d'ailleurs.
il est clair que la disparition d'abeille est multifactorielle, mais l'infertilité des mâles et des reines d'abeilles se voient de plus en plus. on connait le problème avec les poissons et l'homme, dues a certain produit chimique, l'abeille étant en première ligne.....

estienne51 a dit…

@ Samuel

Si vous me le permettez et concernant les problèmes de fertilité masculine encore une belle idée reçu.
C'est l'équipe du Pr Sultan du CHU de Montpellier qui a annoncé cela voici quelques années(2002)avoir fait le lien entre pesticides et infertilité et micro-pénis chez certains enfants d'agriculteurs.
Ces travaux ont été démenti depuis et un de ses collaborateurs refusant de figurer dans cette étude a reconnu que ces résultats etaient "partisans" , "tirés par les cheveux et n'avaient rien de scientifiques.Pour le Chlordécone des Antilles,le Pr Belpomme a également été désavoué car malgré ses affirmations,il n'y a pas de problème sanitaire aux Antilles du à ce pesticide, pour preuve il y a moins de cancer qu'en Métropole.
les écologistes infiltrent maintenant le milieu scientifique,attention aux idées reçus.
Pour finir avec les produits phytosanitaires,s'ils ont une certaine nocivité envers les abeilles ce n'est pas pire et certainement moins qu'il y a 30 ou 40 ans.
Alors que le nombre de molécules phytosanitaires se restreint d'année en année et que les pratiques des agris sont quand même plus sérieuses aujourd'hui que voiçi 30 ans,
la disparition des abeilles continue.Là est la question...

Bien Cordialement L'agri du 51

samuel a dit…

il est quand meme étonnant que les abeilles en villes soient en bien meilleure santé qu'à la campagne, qu'elles aient une durée de vie supèrieure et qu'elles aient une moyenne de production largement supèrieure a la campagne.
d'accord il a aussi du phyto dans les jardins a paris mais on est loin de la trentaine de traitement sur un verger de pommier

COUDOIN a dit…

N’allez pas vous imaginer Etienne sur un 180 chevaux, son tracteur c’est la souris : clic, clic….

Promu au rang de chomedu, le Etienne a décroché une formation ; intoxicateur, pourrisseur, destructeur de forum voilà son job… Il lèche les bottes d’un industriel des pesticides qui lui remplit sa gamelle. Ces gens là nous intoxiquent doublement.

Sa stratégie relève de ce qui lui a été enseigné, il est formaté :

Besoin d’un collabo ?l’apiculture comporte aussi des collabos dans ses rangs, clic, clic : Etienne cite un collabo.
Etienne a des idées sur tout, le chlordécone, il est prêt à en manger tous les jours… Professeurs Sultan, Belpomme, il n’en fait qu’une bouchée…
Il risque une maladie professionnelle, risque de choper la grosse tête, Sarkosy n’est pas son cousin, le porteur du feu nucléaire, c’est lui, Etienne le roi du clic…

Mais la réalité est plus terne, Etienne ce n’est qu’un troisième canif, une merde chien, un étron ; à la niche sale cabot…

COUDOIN Apiculteur professionnel

estienne51 a dit…

Une petite dernière et pas des moindre

http://www.agriculture-environnement.fr/Pourquoi-la-recherche-apicole.html

estienne51 a dit…

@Coudoin

Attention mon "gars"vous risquez l'infractus à vous enervez ainsi.

Allez sans rancunes,l'agri du 51 était juste passé par là pour tater le terrain et vous contredire un peu.Je quitte votre site et vous laisse dans vos certitudes d'ailleurs je ne voudrait pas être accusé de meurtre... à distance.

Devinette: Qui posséde l'âme d'un révolutionnaire vert et le cerveau d'un moineau?
Réponse: c'est bien sûr" Coudoin le Bouffon Vert".