14 mai 2010

INTOXICATIONS SUR COLZA - AVRIL/MAI 2010 - Lot-et-Garonne

Historique des anomalies constatées : disparition des butineuses, mortalité de nymphes…

Jeudi 29.04 : constat perte de butineuses - rucher John Besnard, à Villebramar (présence de J. Besnard, M. Coudoin)

Vendredi 30.04 : mortalité de nymphes devant les ruches, à Verteuil (D. Goirand, apiculteur)

Informe : Mme Jacqueline Gastal (Présidente du syndicat départemental Abeille Gasconne).

Samedi 01.05 : mortalité de nymphes devant ses ruches à Tombeboeuf et Verteuil (M. Coudoin)

Informe : Mme Jacqueline Gastal, M. Pierre Lienard - GDSA 47, M. Frank Alétru (Vice-président Terre d’Abeilles)

Contacte : M. Gérard VENEREAU, Inspecteur Brigade Nationale d’Enquêtes vétérinaires et phytosanitaires.

M. J.F. Fage (apiculteur) constate et signale le même problème sur deux de ses ruchers, sur la même zone…

Dimanche 02.05 : visite ruchers D. Goirand et M. Coudoin avec M. Raymond Bernadet (agent sanitaire apicole)…

Mardi 04.05 : en présence de M. Pierre Lienard, j’informe le directeur de la DSV 47, qui détache M. Berthoumieux sur le terrain le jour même.

Vendredi 07.05 : constat, prélèvements sur 4 ruchers appartenant à Ms. Goirand, Fage, Coudoin…

Intervenants sur site : Mme M.P. Chauzat - AFSSA, Ms. Meziani et M. Berthoumieux - DSV 47

Apiculteurs présents : Mme J. Gastal, Ms. Lienard, Goirand, Fage, Coudoin…

Dimanche 09.05 : mêmes constats : perte des butineuses + mortalité de nymphes, sur 3 ruchers Gastal - ce qui agrandit la zone vers le nord…

Apiculteurs présents: M. Dimitri Crabeil, également victime, M. Bertrand Auzeral…

Autres constats : Secteur de La Sauvetat du Dropt (M. Siron)

Secteur de Sainte-Livrade (M. Mercier, vétérinaire)…

Remarques : La zone principale touchée forme un quadrilatère de 20 / 15 Km…

Les ruchers déplacés en début de la floraison du colza perdent beaucoup plus de butineuses.

Les ruches ont réussi à remplir deux hausses avant la disparition des butineuses…

Traitements effectués sur colza :

  • Un insecticide (Karaté K) a été appliqué au début de la floraison…
  • Deux traitements fongicides ont été effectués en cours de floraison (mi-floraison, fin floraison)
  • De très nombreux traitements ont été effectués en pleine journée, par forte chaleur, en pleine floraison.
Au cours des prélèvements effectués sur le rucher Fage à Labretonie, Mme M.P. Chauzat (AFSSA) déclare : « Nous sommes en présence d’un phénomène nouveau, jamais observé jusqu’à présent ; vraisemblablement dû à l’intervention d’un agent extérieur à la ruche »

(Maurice COUDOIN, apiculteur - 14 05 10)

11 commentaires:

estienne51 a dit…

Contrairement à vous, je pense que les produits phytosanitaires utilisés ne sont pas responsables des disparitions d'abeilles pour la simple raison que les abeilles ne butinent plus ou très peu les colzas d'aujourd'hui.
En effet les taux de glucosinolate des colzas ont été modifié et surtout abaissé pour éviter des problèmes de santé aux consommateurs(homme et animal)et depuis les colzas sont moins méllifères.
Donc si les Colzas OO d'aujourd'hui n'attirent plus les abeilles,ces dernières sont bien en peine pour trouver du nectar en abondance dans la plupart des plaines francaises et européennes.

Bien Cordialement Un agri du 51

COUDOIN a dit…

vous pensez surtout comme cela vous arrange et vous donne bonne conscience.
Sachez cependant qu'un fongicide peut se révéler un excellent larvicide ; le dit produit a-t-il passé le test ? Et c'est tout le scandale des AMM délivrées par les Pouvoirs Publics sur le seul dossier présenté par l'industriel.
Combien, au cours de votre carrière, avez-vous utilisé de produits homologués, garantis ; puis brusquement interdits ?
Le cas de votre collègue des Charentes, gros agriculteur comme vous et plein de certitudes, intoxiqué au Gyphosate cela ne vous dit pas quelque chose...
Vous-même, quand vous aurez développé un cancer, car vous êtes en première ligne ; vous pourrez toujours vous consoler en disant : "on ne pouvait pas faire autrement"...
Alors voyez-vous, Monsieur Etienne du 51, le seul malhonnête, en l'occurence, c'est vous...

CODOIN Maurice.

estienne51 a dit…

@ Coudoin

C'est désolant de voir des gens dire autant de bétises.
"Le cas de votre collègue des Charentes, gros agriculteur comme vous et plein de certitudes, intoxiqué au Gyphosate cela ne vous dit pas quelque chose..."

Ce Monsieur n'a pas été intoxiqué au "glyphosate" mais avec du Lasso et pourquoi me traitez vous de"gros agriculteur" ?
Les produits qui ne sont plus homologués ne sont pas supprimé car dangereux,la réhomologation coûtant plus de 10 millions d'€ et pour des produits pas très rentable,les firmes préfèrent arrèter la fabrication.

Pour les cancers,vous manquez de culture général,les agris en ont plutôt moins,pas de chance mon gas...

COUDOIN a dit…

alachlore, acétochlore, gyphosate, propachlore, sulfosulfuron, triallate: toutes matières actives produites par la firme MONSANTO, avec pour ancêtre commun, l'Agent Orange utilisé au Vietnam...

Utilisés à des fins militaires ou en agriculture, la mise en oeuvre de tous ces pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) constitue un crime contre l'humanité...

Pour plus amples informations, veuillez consulter :
Agriculteurs et cancers, le risque des pesticides.
le poison est dans le fruit, le blog de Lisa (le cas de Paul François, agriculteur intoxiqué)...
et beaucoup d'autres sites...

Alors mon gars (je me suis permis de rajouter le r); tu me sembles avoir choisi le camp des salopards...

samuel a dit…

ce n'est pas avec des propos comme ca que l'on pourra s'entendre.
vous connaissez certainement tres bien les variètés de colza semée dans la marne, mais quant est t'il des variétés dans le 47.
les abeilles butinent bien les colza, puisque on ne trouve que du pollen de colza dans les trappes pendant cette floraison, et le miel dans les hausses ne se matérialise pas.
et les colza de semences sont encore plus mellifère puisque étant des variétés pures.
on compte beaucoup d'arboriculteur décédée d'un cancer dans ma région, tout ca parce que ils n'avais pas de cabine.
quant on sait qu'il faut un filtre de cabine à charbon actifs pour être "sûr" de se protéger, il n'y a qu'à juger de la toxicité des produits employés

samuel a dit…

autres choses
L'ADAPRO-LR a essayé de dévelloper nouveaux produits de traitement contre le varroa,un champignon pathologique à varroa.
Mais il s'est révelé qu'en présence dans la ruche d'un fongicide issu de l'agriculture, cela créais un mélénge explosif s hostile a l'abeille......

estienne51 a dit…

http://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=15531

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1210

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1229

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1004



Un peu de lecture ne peut vous faire que du bien,si vous en avez le courage.

Sinon il n'y aura pas de suite,j'ai beau être franc et honnête avec vous ,je n'ai rien de semblable en retour.Samuel,si vous ne me croyez pas concernant le Colza double zéro et plutôt que de raconter n'importe quoi,appelez le Cetiom.
Tous les Colza francais et certainement du monde sont aujourd'hui des double zéro et même les colza hybrides,je me répète une dernière fois,il y avait trop de glucosinolate dans les Colza d'avant"simple zéro" dangereux d'un point de vu cardiaque pour l'homme mais aussi pour les animaux.
Si il y a chez vous beaucoup d'arboriculteurs morts de cancers parce qu'ils n'avaient pas de cabine,ce n'est heureusement pas le cas chez nous en Grandes Cultures,d'ailleurs les abeilles ne sont pas plus nombreuses que chez vous.
Vous Mr Coudoin,cultivez vous ailleurs que sur des sites écolos et réfléchissez à tout ce que je vous ai dis au fil de mes messages.

Pour votre gouverne,les agriculteurs en Bio de ma région ne produisent ni Colza,ni Tournesol et seulement de la Luzerne récoltée avant floraison(pour les protèines)exactement que les Luzernes non bio.Vous qui revez que tous les agris passent en bio,je ne vois vraiment pas ,dans ma région de Grandes Cultures,ce que pourraient butiner vos abeilles en AB.
Pour finir "le salopard que je suis" a produit en 2009 l'équivalent de 375 tonnes de sucre de betteraves et ceci sans l'aide de vos abeilles,il a produit également plus de 110 qx de Blé(non Gaucho) à l'ha avec un insecticide tout début floraison,sans l'aide des abeilles,il a produit aussi de l'Oeillette sur 12 ha riche en pollen,récupérer par un apiculteur du coin.
Cette année,il aura 6 rûches près de 3 ha de Phacélie(pollen),6 prés de L'Oeillette(pollen) et l'an prochain si tout va bien,il aura un contrat pour 10 ha de Sainfoin Semence et l'apiculteur avec qui il travaille de temps en temps est pret à lui mettre" 15 rûches à l'ha,soit un total de 150 rûches".

le Salopard vous salue bien et quitte ce site définitivement.je suis un professionnel et non pas un touriste ou un amateur.

samuel a dit…

si tous les agris et arbos passaient en bio, on serais bien embarqué.
on connais les 30 traitements en conventionnel sur pommier mais beaucoup moins les 50 traitements en bio, le cuivre étant toxique a haute dose....
les colza peuvent bien etre de la variétés qu'ils veulent, le fait est que dans le sud on fait toujours du miel sur colza. alors quant à remettre en question les intoxications sur colza parce que dans le nord les abeilles ne les butinnent pas...

samuel a dit…

http://fr.kendincos.net/video-lnfpvvh-disparition-des-abeilles-en-chine-poll-nisation-la-main.html

on en est pas encore là heuresement

COUDOIN a dit…

-Plus de 100 cas d'intoxications d'abeilles déclarés sur colza sont remontés à la DGAl au printemps 2010.
( C'est beaucoup , mais trés, trés peu face à la réalité du terrain !!!)
-Une trentaine de cas a fait l'objet de prélévements intensifs (matrices abeilles/couvain/pain d'abeilles et végétaux) et de visites sanitaires suivis d'une vaste enquête sur le terrain auprès des acteurs agricoles.
En régle générale, et une fois de plus , les DDPP ( ex DSV) ont été trés peu réactives pour suivre ces déclarations de pertes, l'essentiel du travail d'enquête et de prélévement a été réalisé par la Brigade BNEVP assistée de l'AFSSA.
-Face à l'ampleur des dégâts, et à l'absence de pathologies pouvant expliquer les disparitions d'abeilles butineuses et les destructions de couvain; la DGAl/AFSSA a lancé un appel d'offres auprés de différents labo d'analyses français et européens capables de descendre à des niveaux pertinents, le plus bas possible en matière de détection et de quantification des matières actives pesticides suspectées.
Cette étape a évidemment bloqué l'avancée du dossier mais elle était nécessaire.
-Les résultats d'analyses devraient nous être transmis en octobre ainsi que le bilan des enquêtes de terrain.

Conservons donc toujours précieusement nos échantillons car selon les résultats qui nous seront annoncés prochainement, nous pourrions avoir des contre-analyses à éffectuer.

Apipierre a dit…

merci pour votre dévouement et merci pour les abeilles et donc merci pour moi...