06 août 2011

Récolte de miel 2011 : il est encore bien trop tôt pour faire le bilan !

Communiqué de presse UNAF du mercredi 4 Août 2011;

Contrairement à la déclaration optimiste de la FNSEA fondée sur des témoignages prématurés, sectoriels et peu représentatifs du monde apicole français, l’Union Nationale de l’Apiculture Française estime pour sa part qu’un bilan de la Récolte de miel 2011 en milieu de saison est tout à fait prématuré.

Une évaluation sérieuse ne sera possible qu’après les dernières miellées récoltées à l’automne (sapin, sarrazin, bruyère callune). Par ailleurs les récoltes sont très variables d’une région à l’autre en raison des différentes conditions climatiques (sécheresse, orage, vent, etc.) mais aussi de la force des colonies dont certaines ont été intoxiquées par des produits phytosanitaires aux effets persistants ou affaiblies dans certaines régions par le frelon Vespa velutina.

L’UNAF constate que si la saison a bien commencé avec un printemps assez favorable, l’été pourrait décevoir avec des volumes inférieurs à ceux de l’année 2010 en particulier pour les miels de montagne et de tournesol.

Rappelons que la France demeure toujours en dessous des niveaux de production de miel qui précédaient la mise sur le marché des insecticides néonicotinoïdes en 1994. La moyenne annuelle de production sur la période allant de 1988 à 1994 était de 32 000 tonnes par an.

Depuis, la production française a été divisée par deux et se situe à moins de 20 000 tonnes en raison de la faiblesse des productions de miel provenant des zones de grandes cultures comme le colza et le tournesol (qui représentait à elles seules 50 pour cent des volumes récoltés)

Aucun commentaire: